« Les voyageurs du livre portail 1 – la larme du saule » de Sophie Moulay – Les Editions du 38 (Collection du Fou)

Les contes de fées ne sont pas des livres comme les autres. Pour chacun d’entre eux, il existe quelque part un exemplaire particulier, un livre-portail, qui permet au lecteur de pénétrer dans l’univers du conte. Mais attention aux conséquences ! Une mésaventure est vite arrivée et tout changement dans le conte affecte aussi le monde réel.
Lorsqu’au lieu d’effectuer une punition, Roland, quinze ans, décide de relire La larme du saule, un conte de fées étudié en sixième, les ennuis commencent. L’aventure aussi…
Avec ce premier volet de Les voyageurs du livre-portail, Sophie Moulay nous offre à la fois une aventure qui peut se lire de façon indépendante, et un premier voyage dans son nouvel univers fantastique.

Les voyageurs du livre portail T1 la larme du saule

Service presse via SimPlement.pro.

Sophie Moulay est une auteure que j’ai connu grâce à « Inhumaine« . Elle a d’abord publié en 2016 « La larme du saule » aux Éditions Numeriklivres avant de décider de l’intégrer cette année à une saga « Les voyageurs du livre portail ».

Dans ce premier épisode, elle nous absorbe dans un conte revisité. Roland, lycéen, est dissipé pendant un cours de mathématiques. Puni, il devra finir l’heure au CDI. S’ennuyant atrocement, il lève les yeux sur les étagères et découvre un conte lu en sixième, « La larme du saule ». En le feuilletant, il prononce une formule magique et se trouve aspiré au coeur de l’histoire. Il y rencontre la princesse Ariane et, en modifiant le conte, la ramène avec lui dans son monde. Mais comment la ramener chez elle ?

L’heure de cours s’écoula avec une lenteur désespérante. Une seule chose intéressait Roland : Ariane. Elle levait le doigt avec une aisance confondante. Lorsque le prof écrivait au tableau, elle se retournait subrepticement vers son amie ou lançait une œillade à Kévin. Roland l’espionnait, la buvait des yeux, s’en imprégnait. Elle ne pouvait pas exister. Et pourtant !

Avec un style moderne et agréable, l’auteure ne cesse de nous surprendre dans ce roman, au travers des chapitres courts et captivants et des rebondissements tout du long. Les personnages sont attachants. Roland est comparé à un chevalier, ce qui est aussi son surnom au collège; Ariane passe de princesse à lycéenne mais reste le fil conducteur de toute l’histoire. On peut affirmer que les prénoms ont été choisis simplement mais judicieusement. Ils vont rencontrer un homme-loup, un dragon, un nain, un faune, des fées et vivre une aventure hors du commun. L’intrigue est passionnante et menée avec malice dans une ambiance aventureuse et sacrificielle. Alors que les décors s’enchaînent pour donner un rythme soutenu, on ne cherche plus à élucider le dénouement avant la fin mais juste à se laisser aller à ce petit jeu des apparences.

C’est une histoire dans l’histoire, menée avec intelligence et malice où chaque détail a son importance. Déjà qu’avec « Inhumaine« , Sophie Moulay avait captivé mon esprit et cette fois encore elle renouvelle l’expérience. Elle a un talent certain pour raconter des histoires dans lesquelles on plonge sans retenue et avec délectation.

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : Editions du 38

En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s