« Inhumaine – retour aux sources » de Sophie Moulay – Editions du 38 Collection du fou

400 ans après la montée des eaux et l’engloutissement de l’Europe, les anciens Blancs vivent en vaincus dans les quatre pays d’Afrique encore à sec. Pourtant, grâce à ses inventions, c’est l’un d’entre eux qui a rétabli la paix et la sécurité dans la nouvelle confédération, avant de disparaître. Roseau, une jeune blanche, sait cependant qu’il n’est pas le héros que l’on croit. À la recherche de son identité, elle part sur ses traces, mais son chemin est semé d’embûches. Poursuivie par les machines du savant et flanquée d’un improbable poète, fasciné par le monde d’avant et amoureux des vers du Doré, Roseau doit affronter sa réalité.
Sophie Moulay, auteur de la saga fantasy L’élu de Milnor, revient à l’anticipation qu’elle a déjà explorée avec la novella Traque : d’un homme à l’autre. Elle nous livre cette fois-ci un texte singulier, alliant la légèreté d’un poète à la dureté de la jeune héroïne.

Inhumaine retour aux sources

Service presse via SimPlement.pro.

Sophie Moulay est une romancière qui a déjà démontré son talent avec une saga « L’Elu de Milnor ». Avec « Inhumaine – retour aux sources », elle partage de nouveau son aisance dans le domaine de la science-fiction.

D’une plume efficace et légère, l’auteure  nous invite à suivre Roseau, jeune femme blanche qui a déjà eu un passé très difficile mais très mystérieux. Elle va croiser Cicade, poète pour le compte du Cheik Linker, qui va lui sauver la vie et s’engager dans l’aventure auprès de cette inconnue à la carapace impénétrable. Les personnages sont très attachants, opposés dans tout les domaines et qui pourtant doivent faire équipe face à des épreuves difficiles dans un monde où l’Europe a été submergée et où les européens, venus se réfugier en Afrique, sont devenus des esclaves pour leur survie.

Désormais, grâce aux ombres d’Armand Devereaux, on pouvait cultiver les céréales sans craindre de se faire dépouiller ou d’être tué en défendant sa récolte.
Plus tard, la petite Roseau apprendra à ses dépens que Devereaux ne s’est pas arrêté à cette seconde génération d’ombres.

Cette aventure a été passionnante et nous conduit dans un univers aux notes arabes à travers le désert, les montagnes et les grandes villes. L’univers est maîtrisé et l’intrigue menée avec brio. On bascule de vers du célèbre Doré (quand j’ai lu la note de l’auteur, le sourire m’est resté accroché au visage…) aux paroles froides, voire acerbes, de la jeune femme. Les rebondissements sont classiques mais efficaces et nous transportent tout du long vers un dénouement dramatique. Il a été facile de se laisser aller à l’empathie dans ce roman. Roseau est une jeune femme solitaire, qui s’est battue durant toute sa petite vie pour survivre et qui finalement rencontre un jeune homme insouciant, rêveur et inconscient du danger extérieur. Ce duo apporte la légèreté et l’humour nécessaires aux épreuves rencontrées lors de leur aventure.

Cette lecture a été une découverte pour moi et quand j’ai lâché ma liseuse, l’émotion est restée imprégnée dans mon esprit. J’ai vécu chaque instant du récit avec intensité, sans relâche et directement aux côtés du duo atypique. J’ai voyagé avec eux, subi la chaleur du désert, espéré des oasis, et fini assoiffée de cette histoire émouvante, tendre et épique à la fois.

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : Editions du 38

En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s