« Maladies thyroïdiennes dévoreuse de vie » de Sylvie Grignon – Evidence Editions

Trois millions de personnes, hommes, femmes et enfants sont atteints de dérèglements thyroïdiens en France, et ce nombre augmente chaque année. Et pour tous la même question, pourquoi cette absence de reconnaissance ? Pourquoi cette maladie n’est pas plus souvent pas prise au sérieux ? Il est temps que cela change ! Vivre avec une thyroïde qui ne fonctionne plus correctement, c’est comme se promener sur des sables mouvants, on ne sait jamais comment se passera le prochain pas.
Au travers de ces nombreux témoignages recueillis par l’auteure entre 2014 et 2018, découvrons toutes les questions que nous nous posons sur les maladies auto-immunes comme Hashimoto et Basedow, sur les souffrances que vivent certains malades, sur les idées préconçues que l’on entend souvent. Il est temps de casser les barrières, et d’avancer, tous ensemble, médecins, malades et familles, dans la même direction ! Un recueil destiné à sensibiliser tous ceux qui souffrent, tous ceux qui ne sont pas compris, tous ceux qui ont simplement envie de comprendre. Un livre pour ébranler les mentalités !

maladies thyroidiennes.png

Service presse pour Evidence Editions

Sylvie Grignon, professeur des écoles, est auteure de nombreux ouvrages dont des romans policiers. Elle se bat pour la reconnaissance des maladies auto-immunes de la thyroïde et a publié un premier ouvrage dans ce sens : « Hashimoto mon amour… » (Les Ateliers de Grandhoux).

Dans « Maladies thyroïdiennes dévoreuses de vie », elle use d’une plume agréable pour expliquer de manière simple les méandres de l’hypothyroïdie d’Hashimoto et l’hyperthyroïdie de Basedow. Elle partage de nombreux témoignages dont la vie a basculé au moment de la déclaration de la maladie. Entre épuisement incessant, prise de poids considérable, difficultés de concentration, pertes de mémoire, irritabilité exacerbée… on lit cet ouvrage avec intérêt et empathie. Moi-même j’ai Hashimoto et je n’ai cessé de pleurer devant les explications et les témoignages.

Révélateurs, les propos de Gérard, qui m’avait expliqué en privé que, durant son cursus universitaire, il avait survolé les maladies de la thyroïde, jugées sans importance par ses professeurs afin de se consacrer exclusivement aux maladies connues comme le diabète, propos confirmés par Jean-Noël.

Entre généralistes et endocrinologues qui ne considèrent pas les dérèglements de la thyroïde comme un dysfonctionnement à contrôler (par une simple prise de sang !), les malades se retrouvent bien souvent démunis, isolés de leurs proches ou en difficulté au travail à cause des symptômes qui peuvent prendre une ampleur handicapante. Il est vrai que ce handicap ne se voit pas, mais est-ce pour cela qu’il faut minimiser les conséquences sur le quotidien et les relations aux autres ? Combien de fois les malades ont entendu des termes comme « fainéants », « va plus vite », « mais concentre-toi, c’est simple pourtant »… Il faut aussi savoir que les hommes peuvent avoir ces maladies thyroïdiennes même si les femmes conservent une haute place dans les statistiques.

Cet ouvrage n’est publié que dans le but de faire connaître ces maladies au public et espérer une reconnaissance des pouvoirs publics. Quand l’année dernière, l’ANSM a accepté le changement de formule du Lévothyrox par les laboratoires Merck, de nombreux malades ont exprimé leur mécontentement. Hashimoto et Basedow sont susceptibles au moindre petit changement qui engendre de nombreux symptômes incommodants empêchant de faire face au quotidien, même le plus basique. Je me souviens que je ne tenais plus sur mes jambes et même porter mon enfant de 7 mois m’était impossible, conduire était dangereux parce que je ne connaissais plus mon trajet pourtant fait des milliers de fois et avec une nervosité où il valait mieux que je sois seule sur la route…

« Maladies thyroïdiennes dévoreuses de vie » a été une lecture instructive et rassurante sur ma propre manière de cohabiter avec Hashimoto. Je le conseillerai même à mon entourage pour les aider à comprendre mon quotidien et les changements que j’ai dû opérer pour y faire face. Dans cet ouvrage, Sylvie Grignon réussit à démocratiser les dysfonctionnements de la thyroïde et partage sans jugement de nombreux témoignages dont le sien.

Pour en savoir plus : Evidence Editions Boutique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s