« Le cycle de l’oeuf S1 E2 – L’archipel de la griffe » de J.E Briffa – Auto-édition

La suite des aventures de Lyn, Mamoru, Jayâ et leurs amis à travers un récit épique où se mêlent l’héroic-fantasy et le steampunk. Le chemin vers l’archipel de la griffe ne sera sans doute pas de tout repos.

La confiance du peuple s’est tarie et l’empire d’Akkadion est au bord de la guerre civile. Au sein des trois grandes provinces qui la composent, certains préparent un soulèvement massif contre l’empire pour demander l’indépendance. Rendez-vous pris à l’Archipel de la Griffe. L’empereur vieillissant n’a choisi aucun héritier et n’attend que la mort, quand son fidèle conseiller lui révèle l’existence d’un œuf légendaire : embryon du dieu Mar’Efendi pour les uns, pierre philosophale qui confère l’immortalité pour les autres. L’empereur entrevoit alors la possibilité de reprendre la main et mener à terme son projet de mécanisation du monde.

le cycle de l'oeuf S1 E2

Service presse via SimPlement.pro. L’auteur m’a de nouveau permis de profiter d’une lecture en avant-première.

Le premier épisode (« Le cycle de l’oeuf S1 E1 – L’archipel de la griffe » de J.E Briffa – Auto-édition) avait été un coup de cœur et je m’attendais à une suite flamboyante. Et ce n’est pas le cas. L’auteur a fait le choix de nous offrir un épisode plus immersif à travers des descriptions de l’univers héroïc-fantasy, plus steampunk avec l’entrée du mécaniste Alem. Ce nouveau personnage est fasciné pas la mécanisation et donne accès à un nouvel engin de déplacement qui va fortement aider Lyn et Ellianne, même s’il s’est fait embrigader de manière fortuite mais accepte un peu trop facilement sa nouvelle situation.

Tarak songeait à son village brûlé.
L’odeur des cendres chaudes se mêlait à celui des cadavres. Il se trouvait au milieu. Certains cadavres fumaient encore quand il
avait découvert que l’horreur s’était abattue sur son village. De
ses amis et sa famille, il ne restait qu’un souvenir atroce, un
cauchemar. Des visages à moitié brûlés étaient gravés dans sa
mémoire. Ami ou ennemi, rien n’avait eu d’importance à ce
moment-là. Pour lui, ils étaient tous morts.

On retrouve les autres acteurs qui rencontrent autant de problèmes qu’ils en sortent avec trop de facilité. Les scènes de combat sont pourtant bien décrites mais offrent trop peu de consistance pour être crédible. Pour exemple, Mamoru et ses amis sont faits prisonniers pour être esclaves et sont sauvés dès leur arrivée par un noble qui achète les quatre compères pour finir gardes du corps. Cela ne peut pas être aussi simple, il aurait fallu plus de petites histoires en arrière-plan pour mettre en relief l’intrigue, lui donner plus de perspective et de rebondissements intéressants.

Pour ma part, je trouve cette suite trop plate pour en apprécier toute sa teneur. Le potentiel est pourtant fort et si l’histoire avait pu être travaillée autrement, le coup de cœur aurait été renouvelé. Je suis très mitigée par cet épisode puisque je sais que l’auteur peut nous offrir une lecture bien plus palpitante et ambitieuse.

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : J.E Briffa     JE Briffa

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner votre avis sur cet article ou à me suivre dans les méandres de mes lectures.
En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s