« L’utopie des fous » d’Anthony Boucard – IS Editions

« Il faut que je me souvienne encore et encore de ce que nous avons été, de ce jour où tout a basculé et de ce que nous sommes devenus. Il faut que je me rappelle, pour que les belles choses me donnent la force et que les mauvaises me condamnent. »

Si Roméo et Juliette avaient vécu au vingtième siècle, ils se seraient appelés Jules et Jeanne.

Tous deux ont grandi dans un petit village du Sud Touraine durant la Seconde Guerre mondiale. Jeanne est issue d’une famille résistante, Jules vit quant à lui dans la collaboration avec l’ennemi allemand.

Et c’est dans cet univers d’affrontement et de règlement de compte que les deux enfants vont devoir s’aimer. Mais à quel prix ?

Pour continuer de vivre leur amour impossible, les deux jeunes amants ne choisissent ni le couteau, ni le poison, mais la folie pour armure, et l’hôpital psychiatrique comme refuge… Ainsi pourront-ils vivre l’un près de l’autre malgré les lourds secrets qui rongent Jules.

Ce roman raconte leur folle utopie.

L'utopie des fous

Service presse via SimPlement.pro.

Anthony Boucard a publié son premier roman « L’associé du chaos » en 2013.

« L’utopie des fous » commence dans un hôpital psychiatrique où Jules alias Marius reconquiert le coeur de Jeanne, amnésique, tous les matins. Fou amoureux depuis leur enfance, il l’a suivie pour vivre cet amour profond. Pourtant un matin, Angèle, infirmière depuis le début dans cet établissement, les aide à sortir de l’hôpital. En parallèle, à presue soixante ans, elle fait le grand ménage dans sa vie. Elle a autant son importance dans le récit que le couple. L’histoire nous balade entre le présent et 1944, entre Marius/Jules, Jeanne et Angèle, entre les collabos et les résistants dans une France occupée par les ennemis allemands, entre tortures, trahison et amour.

Elle l’écoute en tapissant sa mémoire vide de toutes ses anecdotes. Elle ne s’en rend pas compte, mais déjà les premiers moments de cette rencontre avec Marius se désagrègent dans les méandres de son amnésie dévorante. Vingt minutes plus tard, elle n’a plus le souvenir d’avoir été assisse, seule, sur ce vieux banc en bois, d’avoir vu un vieil homme inconnu s’approcher d’elle et regarde Marius, omniprésent dans sa mémoire, comme un vieux complice de toujours.

L’intrigue est palpitante et nous entraîne dans les horreurs et la violence de la seconde guerre mondiale, de l’occupation nazie. L’écriture empathique nous invite au voyage doucereux et horrible à la fois de ce couple à la « Roméo et Juliette » qu’on suit tout au long de leur vie. Le dénouement est très bien amené, avec tendresse. Les descriptions sont très bien détaillées et permettent une immersion facile dans une France chaotique et dans une ambiance violente, brutale et aimante. Le récit est cohérent, sensible et juste. Les personnages sont riches, biens construits, très touchants, plein de tendresse et sensibles.

Tous les ingrédients sont présents pour faire de ce roman une lecture passionnante aux rebondissements intéressants. C’est un ouvrage à fleur de peau et avec une hypersensibilité.Les trois personnages principaux m’ont véritablement touchée et cette histoire dans l’Histoire est très captivante. J’ai beaucoup aimé suivre le couple sur des décennies dans les horreurs de la guerre, la compréhsension de l’amnésie de Jeanne et leur arrivée à l’hôpital psychiatrique.

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : IS Editions

En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s