« Le trône de cendre: L’intéGRALL » d’Aurélien Grall – Auto-édition

La France est secouée par de violentes manifestations. Le divorce entre le peuple et les politiques est consommé. L’espoir est mort.
Victime de ces troubles, Walter, jeune étudiant, est tué sous les coups de la police. Adrien, son meilleur ami, jure de ne pas laisser ce crime impuni.
Emporté par sa haine des puissants, il va mener la révolte qui va l’emmener très loin. Sur son chemin, une foule de soutiens le rejoindra, parmi lesquelles Olympe, charmante étudiante en droit qui fera bien vite battre son cœur.
Mais jusqu’où est-il prêt à aller pour faire justice ? Devra-t-il sacrifier jusqu’à l’amour de sa vie au nom de ses rêves de grandeur ?
La réponse pourrait bien donner vie à la plus légendaire épopée de l’Histoire de l’Humanité…
Émeutes meurtrières, coup d’État, complots, déchirements et batailles épiques, le deuxième roman d’Aurélien Grall fait place au grand spectacle. Effrayant par sa fidélité à l’actualité politique, le trône de cendre vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière seconde.

le trône de cendre

Service presse via SimPlement.pro.

Aurélien Grall est financier, enseignant et écrivain. « Le trône de cendre: L’intéGRALL » est son deuxième roman publié après « ALIENOR, l’origine de toutes les haines ».

Avec un style juste et frais, l’auteur nous invite à suivre Adrien Gradlen, étudiant en économie à Rennes, réserviste et grand orateur, qui veut venger la mort de son ami Walter, tué lors d’une manifestation. Empli de haine contre le gouvernement, il est capable de lever les foules avec une telle simplicité que cela en est déconcertant, voire improbable, et qui met en exergue un pan de sa personnalité insoupçonnée jusqu’alors au risque de perdre Olympe. Il forge une armée pour détruire le pouvoir en place. En parallèle, Catherine Donovan, jeune journaliste incarcérée lors d’une de ses enquêtes (« ALIENOR », en lien avec son premier roman) dans le Colorado et considérée comme décédée, a été sommée de reprendre du service par une organisation secrète pour reprendre le projet dans l’autre sens.

Devenu soudain essoufflé et transpirant de sueur froide, l’Empereur faiblissait à vue d’œil. Son teint alors blanchâtre ne cachait rien de son état fébrile. Submergé sous la vague, il serra les dents et les poings de toutes ses forces jusqu’à enrager de douleur. Songeant au regard des spectatrices de la scène, il se dit qu’il était hors de question qu’il faiblisse. Quoiqu’il en coûte, il était plus qu’un homme : il était désormais symbole de son propre pouvoir.

Ce roman fictif basé sur de l’actualité politique est très bien documenté et rend l’histoire crédible, voire trop réaliste puisqu’on pourrait  la transposer dans le contexte mondial actuel. Les personnages se débattent dans leurs quêtes de vérité ou de pouvoir et évoluent au fil du récit. J’ai difficilement accroché à l’histoire qui m’a trop rappelée notre réalité, avec toute l’impuissance à laquelle nous faisons face pour survivre ou vivre avec un tel gouvernement. Adrien se prend de plus en plus au sérieux et face aux gens prêts à tout pour lui, on peut comprendre la montée en puissance de ma mégalomanie mais,du coup, il se détache de la réalité. Je n’ai pas bien assimilé l’utilité de la présence de la journaliste, peut-être juste pour faire un rappel avec le premier roman.

Malgré tout, il faut reconnaître qu’Aurélien Grall a fait un véritable travail de recherches autour de ce roman pour rester fidèle à l’actualité politique. Il a tout autant travaillé ses personnages, même si parfois j’aurais aimé en savoir un peu plus sur leur passé. Et il a un talent certain pour ce genre. Je ne peux que regretter de ne pas réussir à apprécier un roman avec une telle qualité mais dont le sujet me perturbe beaucoup.

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : Aurélien Grall

En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s