« Tristan et Yumi – Tome 1 » de Paul Chabot – Auto-Edition

An 2122, planète Terre.

Les ressources de la planète sont épuisées. La montée du niveau des océans et la guerre nucléaire anéantirent la plupart des grandes villes. La pollution et les phénomènes climatiques extrêmes menacent la survie de l’humanité. Plus de 15 milliards d’habitants consacrent leur vie à la recherche de la plus précieuse ressource de l’univers : l’eau. Les regards se tournent alors vers de nouveaux horizons.

Tristan Outis est un simple chasseur-recycleur des secteurs rouges de New Sidney, Antarctique. Sa vie est programmée pour s’éteindre à 50 ans, au rythme d’une cadence de travail infernale. Le Ministère de la Vérité surveille ses mouvements, ses paroles et ses pensées. Il ne souhaite pas vraiment sauver la Terre, et ne songe qu’à partir vers le lointain système d’Utopia. Il votera donc en faveur de la loi Colonisation et de la construction de l’Arche. Le jour de son anniversaire, sa vie bascule lorsqu’il découvre une mystérieuse relique d’avant-guerre. Souhaitant l’échanger pour un billet pour l’Arche et fuir la Terre, il ne se doute pas que sa destinée sera toute autre…

Au fond de l’océan Pacifique vit Yumi Takeda, audacieuse jeune pilote et lieutenant de police de la ville de Shin Tokyo. Vivant en privilégiée dans les secteurs verts avec augmentations nanotechnologiques et biosphères paradisiaques, ses idéaux sur la Fédération s’effondrent lorsqu’une enquête de disparition l’amène à faire connaissance avec la véritable nature humaine.

Le jour où leurs chemins se croisent, un affreux coup du sort ruine leurs projets et vies : Tristan est condamné au pénitencier, Yumi devient un cobaye technologique avant d’intégrer un corps de troupe d’élite.

Partagés entre tristesse, haine et besoin de vengeance envers la société qui les a trompés et manipulés, Tristan et Yumi s’apercevront vite que seul l’amour pourra les guérir.

Eux, et la Terre toute entière…

Tristan et Yumi

Service presse via SimPlement.pro.

« Tristan et Yumi » nous plonge dans un univers de science-fiction où Tristan, chasseur-recycleur, fait une découverte qui peut lui rapporter beaucoup d’argent et ainsi lui payer une place pour aller vivre dans l’espace. En parallèle, on rencontre Yumi, jeune lieutenant de police, qui fait des ravages pour mettre en prison un criminel et finit par se faire enlever après un carnage au commissariat. En les suivant, on découvre un monde sectorisé en fonction de ce que chacun consomme et rapporte (du secteur rouge au vert), l’horreur dont est capable l’humanité, le rationnement de l’eau et de l’air, des solutions parfois barbares pour faire face à la surpopulation.

Les personnages sont attachants et bien construits. Tristan est simple, rêveur et accompagné de son petit robot « très spécial » qui s’avère très utile. Yumi est une jeune femme désirable, impétueuse, désinvolte et qui devra faire face à des horreurs inimaginables. Avec un vocabulaire riche et une plume plaisante, l’auteur joue avec nos émotions et nous inflige avec délectation de nombreux rebondissements.

– C’est donc ça, vivre dans les secteurs verts ? Les « êtres supérieurs » ne valent décidément pas mieux que ces Rouges qui pariaient sur le combat d’insectes du vegbar de New Sidney, pense Tristan avec déception.

L’univers est très bien décrit, l’intrigue menée avec talent. Les coutumes de chaque peuple ont été conservés dans cette fiction et nous permet de garder des repères géographiques et culturels. L’auteur nous fait bénéficier de son imaginaire concernant la surpopulation et la manière d’y faire face, en y ajoutant des horreurs indéfinissables.

Cet ouvrage a été une lecture exaltante, immersive et active. Paul Chabot a su mener sa barque et j’ai apprécié y monter pour suivre les flots, malgré les chutes d’eau qui m’ont secouées. La fin est bouleversante et prédit une suite très prometteuse.

En vente sur Amazon

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner votre avis sur cet article ou à me suivre dans les méandres de mes lectures.
En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s