« Miséricorde » de Jussi Adler Olsen – Editions Le livre de Poche

« Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ?
Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encres. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire.
Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. 
Pour eux, pas de cold case…
Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires, le thriller de Jussi Adler-Olisen, première enquête de l’inspecteur Morck, est un véritable phénomène d’édition mondial.« 

Misericorde

Jussi Adler Olsen est un romancier danois, auteur de la série « Département V » dont le premier tome, « Miséricorde » est publié en 2007.

En 2002, Merete Lyyngaard, vice-présidente du parti démocrate danois, disparaît sur un ferry alors qu’elle se rend à Berlin, avec son frère autiste. Beaucoup de questions en suspens, trop peu d’indices, l’affaire est classée. Cinq ans plus tard, le département V est créé. C’est l’inspecteur Carl Morck qui en écope la responsabilité alors qu’il revient tout juste d’un arrêt maladie pendant lequel il a eu tout le loisir de profiter de son beau-fils, qu’il héberge suite au départ de son ex, et de son colocataire homosexuel, bon cuisinier et geek qui profite de la cave comme lieu de résidence. Quelques mois auparavant, avec ses deux coéquipiers, ils tombent dans un piège lors d’une enquête. L’un meurt et l’autre est en convalescence à l’hôpital, tétraplégique, alors que Carl s’en est sorti avec une simple égratignure.

Rongé par la culpabilité, il revient au poste sans aucune motivation et se voit donc confier ce nouveau département qui ressemble à une mise au placard, dans les sous-sols de l’hôtel de police. Il sera en charge de reprendre de vieux dossiers qui ne semblent avoir aucun lien entre eux et dont les pistes n’ont rien apporté. Relégué à la cave avec peu de moyens, on lui a attribué un homme de ménage, Hafez-el-Assad, d’origine syrienne et qui s’avérera bien utile mais aussi très mystérieux. Curieux et impliqué, il remarque que l’affaire Lyyngaard mériterait un nouveau regard.

« Il ne savait pas grand-chose de la mort sinon qu’elle survenait quand on s’y attendait le moins, rapide comme l’éclair, puis infiniment tranquille une fois qu’elle avait frappé sa victime. En revanche, il connaissait sa violence et le sentiment d’impuissance qu’elle laissait derrière elle. Celui-là, il le ressentait tous les jours. »

Avec le manque de motivation flagrant de Carl, l’enquête a du mal à se lancer. Pour nous aider à faire face à cette lenteur policière, on suit en parallèle, l’enfermement de Merete dès 2002. Il est évident que la reprise de l’affaire et ce retour en arrière vont finir par se croiser, ça ne change rien au fait qu’on est soumis à la pression de l’enquête, au traumatisme de l’enlèvement et à l’incompréhension de cette jeune femme face à ses agresseurs.

On a tous les ingrédients d’un bon polar. Des éléments viennent toutefois effiler la lecture : des évidences sur la conclusion de l’enquête, la condescendance de Carl envers Assad (mais quel manque d’autorité et de caractère ! C’est affligeant !) et des longueurs dans la mise en route de l’enquête. Le style de l’auteur reste pourtant plaisant, accessible à tous et Jussi Adler Olsen mène bien sa barque dans cet opus, sans incohérence, et le personnage d’Hafez-el-Assad qui apporte le peps et le mystère pour équilibrer le tout.

Ça a été pour moi une lecture agréable, palpitante avec des soupçons d’humour (décalage entre le danois et le syrien, des expressions sur les chameaux) et de suspense.

En vente sur Amazon

Retrouvez le tome 2 ici

Pour en savoir plus : Jussi Adler Olsen     1200px-Jussi_Adler-Olsen

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner votre avis sur cet article ou à me suivre dans les méandres de mes lectures.
En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s