« Au coeur de l’été » de Viveca Sten – Editions Le Livre de Poche

AWeek-end de la Saint-Jean sur l’île de Sandhamn. Les jeunes fêtards ont envahi les pontons, le port grouille de bateaux blancs. Musique à fond et alcool à flots. Dans la foule, une jeune fille avance en titubant avant de s’effondrer sous les yeux de la police.
Pendant ce temps, Nora Linde s’apprête à célébrer la Saint-Jean avec son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma. Mais la fête tourne au cauchemar lorsque, dans la nuit, Wilma disparaît. Le lendemain matin, le cadavre d’un garçon de seize ans est retrouvé sur la plage.
L’inspecteur Thomas Andreasson, l’ami d’enfance de Nora, est dépêché sur les lieux. Les premiers éléments de l’enquête lui en révèlent toute la difficulté, chacun ayant sa propre version des faits. Qui est la victime et qui le meurtrier de cette nuit d’été ?

15. Au coeur de l'été

Livre reçu dans le cadre du Prix des lecteurs Sélection Polars/thrillers 2018 Le Livre de Poche.

Viveca Sten est une romancière suédoise, auteure de plusieurs romans policiers et ouvrages juridiques. En 2010, ces romans sont adaptés à la télévision suédoise pour la mini-série « Meurtres à Sandhamm », diffusée sur ARTE en 2015-2016. (source : Babelio)

« Au coeur de l’été » nous entraîne sur l’île de Sandhamm lors de la grande fête de la Saint Jean. De nombreux adolescents profitent de cet événement pour boire plus que de raison. Toutefois quand un cadavre est retrouvé alors que la belle-fille de Nora a disparu, la chute est rude pour certains d’entre eux.

Quelqu’un la bouscula, elle heurta une poubelle.
Son regard errait au hasard. Un sanglot lui échappa et elle s’appuya à une bouche d’incendie. Mais personne ne lui prêtait attention, le brouhaha alentour montait par vagues, la musique tonitruante noyait le gémissement qui s’échappait de sa gorge.
« Faut que je retrouve le bateau », geignit-elle

Avec une plume fluide, l’auteure nous invite à retrouver pour une cinquième enquête Nora Linde, divorcée avec deux enfants, en couple avec Jonas qui a lui-même une fille, Wilma, puis Thomas Andreasson, son meilleur ami, enquêteur à Stockholm. Les personnages sont très bien construits, offrant de nombreux détails sur leur vie et leur psychologie mais je n’ai ressenti aucun attachement à leur égard ni aucune empathie.

L’intrigue est intéressante avec de nombreux rebondissements qui nous sont racontés dans des chapitres où chaque protagoniste concerné par le meurtre de Victor et la disparition de Wilma donne leur version des faits. Beaucoup de tergiversations crédibles mais trop longues pour réussir à m’imprégner de l’histoire. L’ambiance censée être oppressante et stressante ne m’a pas non plus bousculée. Je pense que la mise en route a été trop lente, les investigations trop superficielles pour que je puisse me laisser embarquer dans les histoires de chacun.

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : Viveca Sten _ Le Livre de Poche

En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s