« La perfection du crime » de Helen Fields – Editions Marabout

Un voyage glaçant d’effroi dans l’esprit tourmenté d’un serial killer !
Perdu dans une région montagneuse isolée, un corps se consume. Seules des dents et un fragment de vêtement permettent d’identifier les restes carbonisés de l’avocate Elaine Buxton. Dans une pièce dissimulée aux yeux de tous, dans une grande maison d’Edimbourg, la vraie Elaine Buxton hurle dans le noir.
L’inspecteur Luc Callanach vient juste de prendre ses fonctions quand l’affaire de la disparition d’Elaine est requalifiée en meurtre. Ayant abandonné une carrière prometteuse à Interpol, il tient à faire ses preuves aux yeux de sa nouvelle équipe. Mais le meurtrier a couvert ses traces avec un soin tout particulier. Bientôt, une autre jeune femme disparaît, et Callanach se trouve embarqué dans une course contre la montre. Du moins le pense-t-il…
Le véritable sort des deux femmes se révélera être bien plus terrible tout ce qu’il pourrait imaginer.

La-perfection-du-crime.jpg

Livre reçu dans le cadre de la masse critique de Babelio.

Helen Fields est une ancienne avocate qui se consacre désormais à l’écriture. « La perfection du crime » est le premier roman relatant les enquêtes de l’inspecteur Callanach.

Luc Callanach, jeune homme franco-écossais, vient de prendre ses fonctions de commandant à Edimbourg. Il doit imposer son autorité auprès de son équipe et c’est d’autant plus difficile qu’il est distant, froid, voire antipathique. Il va y rencontrer Ava Turner, commandant aussi, qu’on va suivre sur une affaire d’abandon de bébés dans un parc. En parallèle, le criminel, qui a enlevé Elaine Buxton, partage son quotidien, ses intentions, ses méthodes. Ce sociopathe est effrayant tant il est perfectionniste, réfléchi et trop peu impulsif. Pour ma part, j’ai vraiment apprécié Luc. Il est asociable, impulsif et cassant au départ puis évolue grâce au non-jugement de sa collègue.

Il lui balança son bras en travers du visage. La tête d’Elaine valdingua, sa bouche se mit à saigner. Il se sentit immédiatement plus calme. C’était ce qu’elle désirait. L’inconscience. Mais elle ne le pousserait pas à la tuer.

A travers des chapitres multi-focaux, l’histoire va graviter autour de ces trois personnages : comprendre ce qui a motivé Luc à quitter la France, les intentions du meurtrier et l’horrible récit derrière les abandons de nourrissons. La plume plaisante de l’auteur et la psychologie des personnages permettent une immersion intéressante dans le livre. Toutefois le détail donné au quotidien des protagonistes (soirées entre collègues sans intérêt, altercation dans un bar…) rendent le début du roman fastidieux. J’ai vraiment commencé à apprécier ma lecture qu’à la moitié du livre.

Avec l’intrigue, on est au cœur des investigations policières et des manipulations criminelles. C’est intéressant de pouvoir suivre les différentes personnalités tout au long du roman. L’ambiance est oppressante et sombre. Certains scènes sont très brutales, d’autres révoltantes, ce qui fait aussi de polar un très bon thriller. Ce roman serait le début d’une saga et on en sait déjà beaucoup sur le commandant Luc Callanach. La suite devrait être intéressante dans l’évolution possible de ce personnage qui devra encore s’adapter au climat et à l’accent écossais.

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : Helen Fields _Editions Marabout

En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s