« Fleur de cadavre » d’Anne Mette Hancock – Editions Albin Michel

«Puisqu’on me prive de ta présence, Héloïse, donne-moi au moins par tes mots la douce essence de ton être.»

Ces mots concluent les lettres qu’Heloise Kaldan, journaliste à Copenhague, reçoit régulièrement depuis quelque temps. Postées de France, elles sont signées d’une certaine Anna Kiel.
Heloise n’a aucun lien avec cette femme. Pourquoi celle-ci s’obstine-t-elle à lui écrire ? Que cherche-t-elle à lui dire ?
Trois ans plus tôt, Anna Kiel a égorgé un avocat de 37 ans. En cherchant à comprendre le mobile de ce meurtre, Heloise rouvre sans le savoir une page d’un passé qu’elle croyait définitivement tournée.

Fleur de cadavre.jpg

Livre reçu dans le cadre de la masse critique de Babelio.

Anne Mette Hancock est une romancière danoise dont « Fleur de Cadavre » est le premier roman. Journaliste et fan des thrillers américains, elle a su retranscrire sa passion dans ce polar aux teintes de Nordic Noir.

Dans un style limpide et percutant, avec un rythme adapté et soutenu, l’auteure nous invite à suivre, au travers le regard de trois personnages principaux, une enquête scandinave qui nous fait aussi voyager dans le sud de la France. Heloise Kaldan, journaliste  d’investigation impétueuse et venant de subir un revers pour sources non vérifiées dans un article, reçoit des lettres d’Anna Kiel, meurtrière activement recherchée par la police danoise depuis trois ans. Heloise s’interroge sur sa véritable culpabilité et reprend les recherches sur cette ancienne affaire classée tout en essayant de comprendre le lien qu’elle peut avoir avec elle. Et l’inspecteur Erik Schaefer, policier bourru, est en charge de retrouver Anna Kiel, en plus d’autres affaires.

C’est une fleur gigantesque qui ne pousse qu’à Sumatra dans l’ouest de l’Indonésie et dans quelques rares jardins botaniques ici et là dans le monde. Il y en a un spécimen actuellement à Copenhague. L’une des particularités de cette plante est l’odeur de cadavre en décomposition qu’elle dégage.

Les éléments se mettent doucement en place pour nous imprégner de l’ambiance oppressante, le tout dans une approche intéressante : univers journalistique, relations avec la police et le monde politique. Sans lourdeur, l’auteure démêle les intrigues et nous offre un dénouement inattendu et choquant. Dans le style des romans Nordic Noir tels que « Millénium », la curiosité d’Heloise s’apparente à celle de Mikael Blomkvist, l’enquête apporte aussi son lot de rebondissements. On y retrouve vraiment les compétences journalistiques de l’auteure et sa passion des thrillers. Les personnages sont attachants, même Anna Kiel pour qui on souhaite une erreur judiciaire.

Ce roman a reçu le Prix de la révélation du polar danois 2017 et c’est amplement mérité. Dans la lignée de Stieg Larsson ou Jussi Adler Olsen, Anne Mette Hancock nous permet de côtoyer son talent de romancière au travers ce polar où les hommes de pouvoir n’ont aucune limite, où l’horreur nous fait frémir et la justice sourire. Très belle découverte !

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : Anne Mette Hancock _ Albin Michel

En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s