« Le Cycle de McGowein – Livre 1 – La Gardienne de Danarith » de Yannick A.R. Fradin – Auto-édition

Royaume insulaire de Dygallie. An 1212. Des tremblements de terre inquiétants secouent Danarith, village isolé en plein massif montagneux.La Gardienne Léraline se rend sur les plateaux pour enquêter. Elle y découvre les vestiges encore fumants de l’ancien portail dont elle devait assurer la protection. Les restes de créatures effroyables jonchent le sol et des traces fraîches indiquent que d’autres, bien vivantes, rôdent à proximité. Cormag McGowein, piégé depuis bien longtemps dans un monde cauchemardesque, découvre un étrange portail. Alors qu’il le franchit et pense avoir enfin réussi à s’échapper, le guerrier à la santé mentale chancelante se rend compte qu’il n’est pas seul. De plus, ce qui l’entoure n’est peut-être qu’une illusion ; une de plus?Dans un paysage d’apocalypse, la jeune femme horrifiée et le guerrier à moitié fou se font face. Chacun est persuadé de devoir affronter une menace qu’il ne faut pas prendre à la légère.

la gardienne de Danarith

Service presse via SimPlement.pro.

Au-delà des contes merveilleux et mythologiques chroniqués sur ce blog, Yannick A.R. Fradin nous offre de pénétrer un univers fantastique dans ce premier tome d’une série de cinq romans.

Avec un style sûr et efficace et dans un rythme bien mené, l’auteur nous invite à suivre Léraline, gardienne de Danarith, lors d’une expédition pour comprendre la cause des explosions qui ont ébranlé le village. Elle va rencontrer un guerrier, Cormag McGowein. Il m’a fait penser à Guts dans le manga « Berserk » de Kentaro Miura : une grande épée qu’il est le seul à pouvoir manier et une maîtrise du combat surhumaine. Léraline est aussi accompagnée d’une fée, Méruline, qui apporte une touche d’humour à ce récit au bord de la guerre. Au travers ce roman, on bénéficie du point de vue de chaque personnage, et même les protagonistes secondaires ont leur petite histoire, leur passé et leurs ambitions.

Avant que la jeune femme ait eu le temps d’esquisser le moindre mouvement, le guerrier s’était tourné et regardait dans sa direction. Il était fort peu probable qu’il la vît. Elle se tenait debout une vingtaine de mètres plus loin, dans la pénombre, et ne faisait pas le moindre mouvement, ni n’émettait le moindre son.

L’intrigue est très bien menée avec de nombreux rebondissements qui nous empêchent de nous ennuyer. Dans ce premier tome, l’auteur met en place les éléments de l’épopée du trio hétéroclite : Léraline, Méruline et McGowein. Les descriptions nous plongent dans un univers sorti tout droit de la tête de Yannick A.R. Fradin et sont suffisamment visuelles pour nous laisser en apprécier la teneur avec des monstres d’un autre monde, de la magie, de la politique et des ennemis à pourchasser.

« Le Cycle de McGowein – Livre 1 – La Gardienne de Danarith » a été une lecture captivante et immersive. On s’attache aux personnages qui restent sympathiques en toutes circonstances et combatifs pour la survie de tous. J’ai apprécié l’aventure qui se lit avec facilité sans être dans un rythme soutenu. J’ai hâte de retrouver le trio dans de nouvelles péripéties.

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : Yannick A.R. Fradin     AVT_Yannick-A-R-FRADIN_908

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner votre avis sur cet article ou à me suivre dans les méandres de mes lectures.
En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s