« Là où elle repose » de Kimberly McCreight – Editions Le Livre de Poche

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un enfant en bas âge et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

Kimberly McCreight assemble minutieusement les pièces d’un puzzle obscur pour construire un thriller aussi captivant qu’émouvant. Après Amelia, elle confirme ici sa place parmi les meilleurs auteurs du genre.

Là où elle repose.jpg

Livre reçu dans le cadre du Prix des lecteurs Sélection Polars/thrillers 2018 Le Livre de Poche.

Kimberly McCreight est une auteure américaine dont son premier roman « Amélia » a rencontré un grand succès. « Là où elle repose » est donc son deuxième ouvrage et nous entraîne dans une enquête morbide.

Dans un style léger, l’auteure nous met face à la découverte d’un nourrisson mort à Ridgedale dont il faut découvrir les raisons. Molly Anderson, journaliste, est en charge de couvrir cet événement macabre. Toutefois, étant une mère mais ayant perdu un de ses enfants, ce travail va lui être très difficile d’autant plus dans une bourgade aux allures saintes et aux secrets bien lourds.

Soudain ses ongles frottèrent contre le carton. La boîte était juste allée se coincer un peu plus loin. Elle l’ouvrit d’un coup sec, mais quand elle passa la main dedans elle vit tout de suite qu’il y avait un problème. L’enveloppe à l’intérieur était trop mince. 

L’intrigue est menée sans conviction, avec lenteur et des comparaisons récurrentes entre la perte d’un bébé et le quotidien avec un enfant vivant. Le récit est trop pathétique pour se laisser prendre et le nombre de personnages est trop important. On se perd très vite entre les protagonistes, leur vie mutuelle et l’enquête. Pourtant l’idée était à exploiter surtout quand l’auteure rend son histoire plus vivante à travers la retranscription d’articles web, de tchats, d’entretiens entre médecin et patiente. Mais à vouloir trop en faire, Kimberly McCreight nous a semé en route.

Ce roman a été une lecture laborieuse, sans envie et démotivante. L’absence de rythme, la suite prévisible et une fin peu convaincante arrivée comme un cheveu sur la soupe ont fini de m’achever. Je n’ai pas lu « Amélia » et ce deuxième roman ne me motive pas à m’intéresser à cette auteure. J’ai passé un sale quart d’heure…

En vente sur Amazon

Pour en savoir plus : Kimberly McCreight _ Le Livre de Poche   logo

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner votre avis sur cet article ou à me suivre dans les méandres de mes lectures.
En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s