« Légendes Faës – Volume I – La Chienne de l’Ombre » de Manon Elisabeth d’Ombremont – Editions L’Ivre-Book

« Faëry, sous le règne de l’Empereur Fenrír.

Melyan est une bâtarde. Mi-fomoire mi-fée, elle a pour unique ambition de devenir une grande guerrière, digne de son héritage.
Elyalë est une banshee. Magicienne aux pouvoirs terrifiants, elle est aussi la martyre de l’Empereur.
Tout les oppose, et elles se connaissent à peine, pourtant, elles sont demi-sœurs.
Un coup du sort les rapprochera, mêlé à un même désir : celui de survivre dans les ténèbres, et de ne surtout pas succomber aux promesses du dieu-dragon Déchu.« 
la chienne de l'ombre

Lors du Salon Fantastique 2016 à Paris, je me promenais dans les allées quand une jeune femme me hèle et me présente ce petit ouvrage : « l’histoire est racontée du côté des méchants ! » Ah ça devient intéressant !
Quand vous ouvrirez les premières pages, ne vous attendez pas au monde de Oui-Oui ou des Bisounours. On en est loin ! C’est de la Dark Fantasy !
 « Non, cette histoire n’est absolument pas féerique et n’a pas de fin heureuse. À peine fournit-elle une morale. de toute façon, qui s’en soucie encore ? le passé n’apprend plus rien puisque personne n’en tire d’enseignement. […] Ceci est le récit de la chute des mondes, provoquée par une poignée d’êtres aveugles. Des acteurs aisément remplaçables, animés par leurs désirs personnels et futiles de vengeance, de pouvoir. C’est une course éternelle, un cycle condamné à se répéter. Dans le nôtre, il n’aura fallu qu’une guerrière fomoire, un Seigneur noir, une reine banshee et un dieu-dragon pour déclencher une fin du monde trop prévisible. Ensemble, ils m’ont fait écrire l’Histoire en lettres de sang.« 
Certains scènes peuvent choquer mais l’écriture est fluide et accessible. On plonge dans un univers magique et impitoyable, dans une ambiance oppressante et pleine de noirceur. On a qu’une hâte : connaître la suite, avancer et se laisser porter par les nombreux rebondissements et la complexité des personnages. Le rythme est soutenu et va nous entraîner jusqu’à l’antre du dieu-dragon Déchu, Elcmar, prêt à tout pour retrouver sa liberté, et dans une relation très difficile entre deux demi-soeurs, Melyan et Elyalë, qui vont s’allier malgré tout.
 C’est le premier volume des « Légendes Faës ». Le deuxième est déjà sorti mais j’attends la publication de la trilogie entière que l’auteure se doit de me dédicacer 😀
Très bien écrit, envoûtant, ce premier volume n’est pas épais mais il vous emporte dans un monde sombre, de désirs noirs. J’ai adoré !
En vente sur Amazon
Pour en savoir plus : Manon Elisabeth d’Ombremont      manon
N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner votre avis sur cet article ou à me suivre dans les méandres de mes lectures.
En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s