« Délivrance » de Jussi Adler Olsen – Editions Albin Michel

« Il a glacé le sang de milliers de lecteurs et s’est imposé en deux romans comme un maître du polar nordique : couronné par les plus grands Prix scandinaves, le Danois Jussi Adler-Olsen secoue à nouveau le paysage du thriller…
La chasse haletante et presque désespérée lancée par le cynique inspecteur Carl Mørck et son fidèle assistant Assad derrière un tueur que rien ne semble pouvoir arrêter ne le dispense pas de jeter au passage un regard acerbe et troublant sur la société danoise.
Au fin fond de l’Écosse, une bouteille ancienne en verre poli est longtemps restée sur le rebord d’une fenêtre. Personne ne l’avait remarquée, pas plus que le message qu’elle contenait. Un message qui commence par le mot Hjœlp, « au secours, » en danois, écrits en lettres de sang…
Envoyée par la police anglaise à Copenhague, la mystérieuse missive atterrit entre les mains de Mørck et de son équipe. Son déchiffrage révèle qu’elle provient de deux garçons qui auraient été kidnappés dix ans plus tôt. Chose étrange : leur disparition n’a jamais été signalée…« 

Délivrance

 

Dans ce troisième roman de la série « Département V », Jussi Adler Olsen bouscule le trio. Rose est remplacée par Yrsa, une de ses sœurs ; Carl installe son ancien coéquipier Hardy chez lui, sous les bons soins de Morton, son colocataire. Et bien sûr, puisque c’est un polar, en toile de fond, une enquête qui ne s’est mise en route que bien des années après la découverte d’une bouteille à la mer.

L’intrigue est teintée de mystère, de questionnement sur le retard pris, les circonstances des enlèvements et le silence autour. L’auteur réussit à tout mettre en place, à donner une cohérence à tous ces rebondissements.

Personne ne prit la peine de lire la série de lettres à demi effacées en tête du message, et personne ne se demanda pourquoi quelqu’un avait écrit un jour : AU SECOURS.

Les personnages sont touchants face à Rose/Yrsa, très actifs dans l’enquête, même si e brouillard autour d’Assad ne s’estompe pas. L’ambiance est mystérieuse, obscure, voire dérangeante. L’enlèvement d’enfants aurait dû faire plus de bruit mais les circonstances et les familles touchées expliquent le silence.

J’ai de nouveau apprécié la plume de l’auteur qui nous entoure des bons sentiments du trio, qui nous insuffle de la colère face aux familles puis de la compassion quand on comprend les circonstances. Je vous incite à continuer à participer au bon déroulement des enquêtes du Département V à travers ce troisième volet.

En vente sur Amazon

Retrouvez les tome 1 ici, 2 ici et 4 ici

Pour en savoir plus : Jussi Adler Olsen     1200px-Jussi_Adler-Olsen

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner votre avis sur cet article ou à me suivre dans les méandres de mes lectures.
En tant que Partenaire Amazon, Ab Acia et Acu réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s